La Ferme de Douville

DSC_9498

A quelques kilomètres de Hyères, à Puget-Ville, Marine et Nicolas sont un couple de maraîchers. C’est en 2016 qu’ils installent leur ferme en permaculture dans une ancienne exploitation diversifiée (figuiers, vignes, oliviers, arbres fruitiers dont beaucoup de cerisiers notamment)

La ferme de Douville a la chance d’être bordée d’un arrosant du « Réal Martin » et profite d’un bassin à l’entrée de la ferme.

Ils restaurèrent d’abord la maison fortement délabrée afin de développer leur projet dans les meilleures conditions.

Puis du jardin en friche, ils installent au fur et à mesure des planches de cultures permanentes (inspirées des travaux de Jean-Martin Fortier). La composition des planches se fait en fonction de la matière disponible en alternant azote et carbone.

RDC_1374

D’abord, ils apportent beaucoup de matières (compost, fumier), et installent ensuite une pépinière pour la production des plants, ce qui, en 2017, leur permet de réaliser leur première saison. Un saison qui aura été riche en couleur et en diversité (légumes, figues, raisins, et des belles cerises)

Ce premier essai leur inspira beaucoup d’idées ; création d’une mare, remise en état du jardin fruitiers, nouvelles planches de cultures…

RDC_1273

Depuis, Marine et Nicolas ne sont jamais en manque d’inspiration.

Marine en charge de la communication ainsi que de la gestion et de l’organisation du potager, élargit son rôle au travers de ses nombreuses idées d’aménagements artistiques et de balades contemplatives.

Nicolas s’occupe de la gestion, de la comptabilité, de la planification du calendrier des semis, des commandes et de la commercialisation. En bref, une complémentarité qui fait avancer la ferme à grands pas.

Leurs traitements sont fais à base de purin d’ortie, de prêle ou de tomate et cette saison verra aussi apparaître l’usage des décoctions d’oignons. Un traitement se renouvelle généralement tous les 15 jours environ et s’accompagne au quotidien par des mesures prophylactique au travers de gestes simples (nettoyage des pots et des outils, association de cultures…).

Pour Marine et Nicolas, le meilleur traitement reste la création d’un écosystème complet et pérenne et s’illustre cette année par l’installation de bandes fleuries (avec plantes mellifères, plantes auxiliaires, et herbes spontanées).

La ferme de Douville s’attache au désir de créer un lieu de culture le plus autonome possible, ce qui réside aussi dans la création de compost, de terreaux ou encore d’amendements grâce aux poules !

DSC_9488

Le lien avec la Maison Patoulatchie s’est établi très tôt lors de l’année de la formation agricole.

Une rencontre qui permet une association d’idées, un partage de conseils, des échanges, et de l’entraide sur différents projets, notamment pour les Patoulatchie avec la mise en place de supports pédagogiques, la participation à la fête de la soupe et d’autres événements tout au long de l’année.

Une rencontre en continu et pleine de projets d’avenir…

La ferme de Douville est à présent une belle ferme qui donne des envies de balades, de contemplations et de cerises sucrées.

Toujours pleins d’enthousiasme, Marine et Nicolas vous accueilleront les jours de vente (détails en dessous).

Merci à Romain Guiller pour les belles photos.

Guilhem

 1499793233fb-facebook-clipart-logo-png-icon-transparent.png Rejoignez-les sur Facebook

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Connaissez-vous le poids moyen de légumes que vous récoltez par mètre carré? Pour ma part j’obtiens +/- 2 kg/m² en jardinage traditionnel (en région Belge de Hesbaye).

Laisser un commentaire