Maraîchage

Notre objectif est de cultiver des fruits et des légumes de saison le plus sainement possible afin d’obtenir des aliments riches en qualités nutritives et gustatives. Nous expérimentons et appliquons un suivi des cultures sur des petits et moyens espaces.

Nous employons les rotations de cultures pour garder nos parcelles stables et vivantes. Ainsi, les maladies ne se propagent pas, les rendements sont réguliers quelle que soit la culture. La structure du sol reste bonne et équilibrée, cela nous prémunit des carences et des lourds travaux de restructurations.

Nous jouons des densités et de polyculture afin d’augmenter nos rendements en appliquant le compagnonnage, associant des plantes ayant des vertus l’une pour l’autre. Ces plantes peuvent s’échanger divers services (fertilisation, action répulsive ou toxique sur des insectes spécifiques et/ou sur la flore spontanée). Comme le basilic sur les pucerons où l’odeur du basilic repousse les pucerons.

En plus du compagnonnage nos cultures sont immergées dans une diversité de fleurs mellifères qui nous aide à la pollinisation du terrain (thym, romarin, menthe, sauge, mauve, verveine, bourrache) et apporte des vertus médicinales.

*L’agriculture vivrière est une agriculture essentiellement tournée vers l’auto-consommation et l’économie de subsistance. La production n’est destinée ni à l’industrie agroalimentaire ni à être exportée.

*La rotation de cultures est une suite de cultures échelonnées au fil des années sur une même parcelle. C’est un élément important de la gestion de la fertilité des sols

*La polyculture consiste à cultiver plusieurs espèces de plantes dans une même exploitation agricole